Select Page

Vangsy Goma un entrepreneur au service de son pays

Vangsy Goma un entrepreneur au service de son pays

Vangsy Goma est né à Brazzaville en 1985. Il grandit dans les Hauts-de-Seine à Puteaux (92), puis à Paris. Il réalise la plus grande partie de ses études en France, obtient son baccalauréat dans le 15° arrondissement de Paris, après être passé par les lycées Janson de Sailly (Paris 16°), Saint Martin de France (Pontoise), et le lycée français de Belgique (Bruxelles).

Le parcours universitaire de Vangsy Goma

C’est sur le campus parisien de l’IDRAC Business School qu’il obtient son diplôme de Bachelor en Marketing Management, licence en management orientée marketing. Sa personnalité entrepreneuriale et ce diplôme lui ouvriront les portes à de futurs postes de management et de communicant. Plusieurs années plus tard, alors qu’il est déjà un entrepreneur aguerri, Vangsy Goma décide de compléter son parcours, à travers un cycle long de 18 mois, pour se doter d’un Executive Mastères spécialisé. Ce programme de 18mois, proposé par Sciences Po à un public sélectionné (admission après entretien), est une formation qualifiée d’excellence et destinée à des professionnels qui souhaitent devenir experts dans leurs domaines de compétence.

 

Le retour au pays de Vangsy Goma

Vangsy Goma l’a toujours su, c’est au Congo qui l’a vu naître qu’il souhaite ‘construire’, et il a déjà conscience de l’importance du développement conjoint de toutes les économies africaines pour pouvoir faire face aux futurs enjeux économiques et sociétaux à venir.

À la fin de ses études, il retourne au Congo et à tout juste 23 ans, en 2008, rejoint la Fondation Congo Assistance où durant plus de 2 ans il sera responsable de projets. La Fondation Congo Assistance est largement orientée sur les services de santé, du développement, de l’éducation et de la formation professionnelle des personnes déshéritées, en particulier les enfants, les femmes et les personnes âgées.

En 2010 alors âgé de 25 ans il intègre la société nationale pétrolière du Congo où il dirige le service commercial et fait ses premières armes dans le management.

En 2012 il devient directeur commercial de la société MBTP, acteur majeur depuis 1986 dans la construction BTP au Congo, qui se targue de son slogan ‘I CARE’, pour rappeler ses valeurs métier : Innovation, Confiance, Ambition, Respect, et Engagement. Vangsy Goma restera en poste 3 ans durant lesquels il apportera son charisme et tout son savoir-faire au développement de la société, tout en continuant à assimiler des valeurs de travail et de management en entreprise.

 

Vangsy Goma, la naissance de l’entrepreneur

Commercial et communicant dans l’âme, Vangsy Goma a su tout au long de ses parcours scolaires, universitaires puis professionnels, se constituer et entretenir un réseau d’amis et de connaissances professionnelles indispensables à tout bon entrepreneur en devenir. En 2015, alors âgé de tout juste 30 ans, il créé la société Africab, qui développe et exploite des applications mobiles mettant en relation des utilisateurs avec des véhicules et des chauffeurs dans son réseau de transport totalement intégré. L’objectif affiché est de concurrencer Uber et de desservir à terme toute l’Afrique. À la création de la société, il a le vent en poupe, la presse est très élogieuse face à son talent d’entrepreneur et à son ambition. Vangsy Goma intègre à son développement la formation de plus de cent chauffeurs, car comme il le précise, le défi principal d’Africab est de conserver une qualité de service d’excellence, à travers une flotte de véhicules climatisés et d’un standing irréprochable.

 

Vangsy Goma - partenariats commerciaux

 

La société acquiert en parallèle des dizaines de véhicules. Pour pousser le développement de sa startup, il fait appel à des investisseurs privés pour rejoindre son capital, et après quelque 90.000 courses et plus de 40.500 clients transportés, et face à la concurrence, à la faiblesse du marché et aux charges auxquelles la société doit faire face, il n’a d’autre option que de cesser l’activité en juin 2018.

Vangsy Goma parle de l’expérience Africab avec un recul mesuré et beaucoup de maturité. Cette aventure commerciale lui a beaucoup appris. Il attribue la fin du projet principalement à un manque de préparation et comme il le précisera plus tard à des erreurs de jugement de partenariats qu’il pensait fiables, mais qui se sont finalement avérés fuyants et instables.

 

Vangsy Goma place la formation au premier plan

Vangsy Goma comprend l’importance de la formation dans ce parcours vers l’excellence. Pour exemple, les chauffeurs d’Africab, qu’il appelait alors ‘notre force vive’ ont tous suivi des sessions de formation dont le but avoué était de garantir un niveau de service de premier ordre. A l’échelle du pays, la formation des jeunes, qu’il qualifie de richesse nationale, est un des principaux leviers de développement. Il estime que cette jeunesse doit avoir accès à des métiers experts en agriculture, développement durable et écoresponsable. La richesse du continent africain est sa jeunesse et chaque gouvernement se doit d’investir massivement pour la former aux métiers qui leur permettront d’atteindre une autosuffisance économique, énergétique et à terme alimentaire. Féru de technologie, il a conscience de l’importance d’investir dans des projets innovants et à fort potentiel.

 

Les projets en cours de Vangsy Goma

À l’heure où nous écrivons cet article, Vangsy Goma nous confie qu’il travaille sur différents projets, et parmi eux, deux lui semblent assez aboutis pour nous en dire davantage :

Chaîne de restaurants au Congo

À travers la chaîne de restaurants Sports Bar Africa, Vangsy Goma n’a pas uniquement la volonté de se lancer dans la restauration, mais affiche une réelle ambition de faire revivre des quartiers populaires, d’ouvrir des opportunités d’emploi local, et le leitmotiv toujours répété, former des jeunes qui pensent n’avoir que peu d’avenir et des rêves limités, aux différents métiers de la restauration. Pour exemple, à Bacongo, quartier historique de Brazzaville où le projet a déjà démarré.

Agriculture responsable

C’est avec une énorme fierté et beaucoup d’humilité que Vangsy Goma nous a présenté ce projet de pana-culture, aujourd’hui local et développé en milieu urbain, ce projet audacieux combine l’agriculture et l’aquaculture, chacune des productions permettant à l’autre de se développer. D’un côté, la culture de tomates et de laitues dont la production a été pensée afin que les déchets puissent être recyclés pour nourrir l’élevage de tilapias, poisson originaire d’Afrique réputé pour être le poisson le plus consommé au monde et ne nécessitant que peu d’espace pour se développer. Il est considéré comme étant un excellent candidat à l’aquaculture. Très résistant, le tilapia a une chair qui est appréciée autant pour son goût que pour son prix. Cerise sur le gâteau, Vangsy Goma nous précise que les déchets organiques issus de l’élevage des tilapias sont des engrais efficaces qui servent en retour à la culture des tomates et des laitues. Agriculture et aquaculture responsable, voilà une belle promesse et un début de réponse aux nombreux défis auxquels les économies africaines doivent faire face.

 

Vangsy Goma ambitionne de contribuer au développement des économies africaines, et souhaite apporter à travers ses capacités entrepreneuriales un impact sur le quotidien de chacun. Ses contacts et connaissances des acteurs influents du Congo seront autant d’atouts dans l’accomplissement de ses projets.

Un profil d’entrepreneur à suivre!